A propos.../about this...

Bienvenue


Vous vous trouvez ici sur l'extension web de mon atelier, où je travaille des cannes de bambou strictement locales et pour mon plus grand plaisir. Une passion transformée un beau jour par un écolage chez un excellent artisan d'Antananarivo à Madagascar, qui lui même, passionné du bambou, a hérité son savoir d'une mission chinoise venu enseigner après l'indépendance plusieurs techniques du travail du bambou qui n'existait pas auparavant sur l'île.
Ce qui fait que les techniques avec lesquelles je m'amuse le bambou au quotidien sont sino-malagasy.

Je présente sur cet espace temps mes créations en bambou (et associées), en faisant l'essai de partager également le cadre mental dans lequel mon travail et moi même évoluons au gré des flots...

Welcome, you are here by my webwokshop, I work bambou and nice jokes about me and you. You are cool, or you are sad guy near suicide...I welcome you and say Live! No great job to find because your way wasn't the same as The Genius, the very big famous creator. A man is a man. Keep humble, grow your humanity, increase your treasure by a deep respect of what we are.

L'auteur du site, c'est qui


(...) Donc en langage simplifié :

Nous pouvons observer ici le délire d'un jeune homme en proie à une certaine forme de malaise social, doublé d'une quête identitaire.
Ces deux aspects du délire sont conscientisée par l'individu, qui tente d'après sa propre idée d'en dégager une issue créative, en employant un certain talent de transformation d'un matériau particulier ; le bambou.

Avis personnel du consultant

Ce type de comportement révèle une bonne santé mentale de l'individu, chez lequel se manifeste un certain rejet de la société actuelle.
Il démontre la salubrité morale de la société qu'il rejette.
Son comportement est salubre et sain, dans la mesure où il est de nature à divertir ses contemporains de leurs activités quotidiennes.
De la même facture que clowns, saltimbanques, musiciens, il apparaît comme l'un des maillons nécessaire au bon fonctionnement sociétal général. (...)

UNICEF je t'aime consulte moi souvent toi et moi tu sais on tiens le bambou

Ou bien


Vous êtes sur le site d'un banal jeune facho qui ne cherche qu'à faire passer ses idées dans une époque de crise  !
Enfoncer des portes ouvertes est l'une de mes spécialités !
Tocard !

Et voilà


Il fallait bien exprimer une certaine impuissance qui est la mienne et semblable à celle de plusieurs d'entre nous qui avons reçus la même éducation et une culture trouble.
Le politique qui est en nous pourrai se dire, ces jeunes sans emploi sans perspectives, voilà ce qu'il font ; ils pètent gentiment les plombs. Oui il aurai fallu du pain, et des jeux, et beaucoup d'alcool et drogues diverses pour maintenir les générations arrivant en plein enjeu occidental, pour nous tenir à la laisse.
Je ne demandais pas grand chose : que l'on soit honnête, et que l'on m'explique le monde tel qu'il est en réalité. Je ne demandais pas autre chose que l'on m'accompagne et que l'on m'aide à développer mes talents au lieu de vouloir m'enfermer dans une vision - prison sociétale. Je ne demandais pas autre chose que d'être aimé et d'apprendre malgré moi a devenir heureux.
Au lieu de cela j'ai découvert par moi même que la culture dont je suis issu est une grande donneuse de leçon, alors qu'elle est partiale, irrespectueuse des autres, dangereuse pour nous même et la vie qui nous a façonné parmi elle.

Comme vous c'est mon époque, je partage comme je peux ce que je peux.



Le voilà, ce pauvre con sous son toit qui laisse passer la pluie


Vivre la tête dans le sable est autrement plus facile : il suffira de ne pas se donner la peine de l'expliquer à vos enfants.
On taxera leur sodas, ce qui permettra d'investir dans de l'armement lourd.
J'envoie mes meilleurs chasseurs compileurs, ils sont suffisamment opportunistes et vicieux pour savoir ce qu'ils ont à faire et comment.


JABAGALEA- 2013 - Raisonnement mécanique hypocrisie systématique

Actualisé le mercredi 28 août 2013  la fin approche PAPA